PRESENTATION

Le projet Artdib (Art Distributor) naît en 2020 de l’initiative d’une férue d’art souhaitant accroître la place des jeunes talents dans le marché de l’art et démocratiser l’acquisition d’œuvres d’art, notamment en ligne.

Les artistes émergents manquent cruellement de visibilité au début
de leur carrière et Artdib s’emploie à pallier ce problème à travers la création d’un concept hybride d’une marketplace indépendante avec des expositions en pop-up.

Artdib se positionne ainsi comme incubateur de jeunes talents avec comme priorité de promouvoir le travail d’artistes en quête de visibilité, et de proposer une sélection d’œuvres prometteuse aux collectionneurs et art lovers souhaitant découvrir une jeune génération talentueuse.

Au-delà de sa mission de générateur de talents, Artdib souhaite également démocratiser l’acquisition d’œuvres d’art et élargir la communauté des jeunes collectionneurs à la recherche d’œuvres innovantes du marché de demain.

Artdib est cosmopolite grâce à sa marketplace accessible en tout
lieu, mais également via ses expositions nomades en Europe et à l’international. Nous sommes à la conquête de nouveaux collectionneurs pour nos artistes et de nouveaux artistes pour nos collectionneurs.

LA FONDATRICE

Née en 1993 à Paris, Camille Pouyfaucon étudie l’Histoire de l’Art et le Business de l’Art à Christie’s Education et Sotheby’s Institute à Londres, où elle obtient son diplôme en 2018.

Après son diplôme, cette passionnée d’art contemporain rejoint une galerie parisienne spécialisée dans la promotion d’artistes étrangers et émergents et s’épanouit dans cet univers dynamique en tant que consultante en achat et vente, mais également en tant que dénicheuse de nouveaux talents. Ces années riches en expériences développent son œil

et son expertise pour le marché des artistes émergents.

Ces années de pratique en galerie lui permettent cependant d’identifier une carence de représentation des jeunes artistes qui peinent
à s’établir dans le marché de l’art. Alors qu’elle constate une appétence croissante pour le secteur émergent de la part d’une nouvelle génération de consommateur. Camille perçoit également le besoin d’un renouvellement dans

le processus d’achat, la nécessité d’adapter la présence digitale des galeries et de proposer une nouvelle visibilité.

De ces constats et de son expérience professionnelle naît alors le projet hybride Artdib à travers lequel cette passionnée a
pour ambition à la fois d’accroître la part de marché des artistes émergents et de participer au développement de cette nouvelle vague de consommateurs d’art.

Artdib est un projet hybride : à la fois une marketplace et une galerie.

Une des préoccupations essentielles de la fondatrice est de développer la plateforme digitale et ainsi l’achat d’œuvre en ligne qui constitue aujourd’hui 32% des ventes globales mondiales, une part de marché qui ne cesse d’accroître depuis 2013 (rapport Hiscox 2020 : Le marché de l’art en ligne, ArtTactic).

Aujourd’hui, environ 63% des plateformes en ligne s’attendent à ce que les opérateurs existants du marché de l’art, tels que les galeries s’imposent comme des acteurs majeurs en ligne lorsqu’ils se tourneront enfin vers la technologie numérique (rapport Hiscox 2020 : Le marché de l’art en ligne, ArtTactic). 63% des plateformes en ligne ont également déclaré ne pas avoir l’intention d’ouvrir un espace physique.

Ainsi deux constats :
– La part des ventes en ligne est en expansion.
– Les plateformes en ligne actuelles ne se considèrent pas comme étant les futurs leaders du marché en ligne, mais prêtent plutôt ce rôle aux galeries.

Le projet hybride Artdib a donc été conçu avec ces deux données en tête : tout d’abord la nécessité de proposer une solution digitale à la hauteur de la demande avec la volonté de participer à cette expansion du marché en ligne. Mais également l’importance de la présence physique pour développer la relation client afin de fidéliser et favoriser son acquisition.

Artdib répond alors à ces besoins à travers la création d’une plateforme digitale permettant l’achat d’œuvre d’art en ligne soutenue par des expositions en pop- up (quatre à six par an) dans les grandes capitales artistiques d’Europe et à l’étranger, afin d’aller à la rencontre de ses clients acquis et potentiels.

La deuxième mission importante d’Artdib à travers sa galerie digitale multifonction est de développer la part de marché des artistes émergents, et de pallier le fossé entre jeunes générations et spécialistes du marché de l’art. Effectivement, seuls 10% des étudiants en art deviendront artistes professionnels une fois sorti du cocon protecteur de l’école (La course aux artistes émergents, Roxana Azimi, Magali Lesauvage, Le Quotidien de l’Art, 2018).

Artdib s’engage à faire entrer ses artistes dans la lumière en les représentant au mieux grâce à une visibilité double : à la fois digitale et physique. En ligne via la marketplace où leurs œuvres seront présentées, et physiquement à travers des expositions versatiles et itinérantes, permettant ainsi de toucher un public plus large.

Artdib a choisi d’être nomade, lui permettant ainsi d’être cosmopolite et de partir
à la conquête de nouveaux marchés étrangers pour ses artistes. Les artistes d’Artdib pourront donc bénéficier d’une vitrine à l’international grâce aux expositions itinérantes dans les grandes capitales artistiques d’Europe (Paris, Londres, Berlin) et à l’étranger (New York, Dubaï, Shanghai).

Artdib souhaite évoluer avec ses artistes et participer au développement de leur carrière en voie de légitimation. Ces artistes qui font leurs premiers pas dans la réalité économique du milieu artistique exigent notre attention car ils seront les grands talents de demain.

Le marché de l’art observe une nouvelle génération d’acheteurs d’art plus présents et plus nombreux. Et malgré des pouvoirs d’achat différenciés, il semble que l’acquisition d’art se démocratise.

Ces nouvelles générations (milléniaux, génération Y), achètent des œuvres d’art en ligne avec une moyenne de prix d’achat de l’ordre de 5000 euros (Évolution du marché de la vente d’art en ligne, Pierre Desenfant, 2020).

Ainsi, Artdib souhaite répondre aux attentes de ce nouveau public à la fois collectionneurs aguerris et néophytes enthousiastes, désireux de commencer une collection, ou de s’approprier quelques œuvres uniques et originales.

Grâce à sa plateforme digitale, Artdib offre un processus d’acquisition plus adapté aux habitudes d’achat de ces nouveaux consommateurs d’art, tout en gardant une présence traditionnelle à travers les expositions, afin d’aller à leur rencontre et les conseiller dans leur démarche d’acquisition.